Le tourisme dentaire organisé des français

Le tourisme dentaire organisé des français

Le tourisme dentaire provient du tourisme médical. Se faire soigner à l’étranger par soucis économiques ou parfois parce que les soins dont on a besoin ne sont pas disponibles dans notre pays d’origine. Mais pourquoi le terme « tourisme » ? Tout simplement pour joindre l’utile à l’agréable.

Le tourisme dentaire a commencé à poindre son nez aux Etats-Unis lorsque les américains dépourvus de système de couverture santé vont dans les pays d’Amérique du Sud pour des traitements plus abordables.

En Europe, on distingue le tourisme dentaire non-organisé et organisé. Non-organisé parce que deux pays ne sont pas trop éloignés et ne requièrent pas de grands préparatifs. Le tourisme dentaire doit être organisé lorsque les 2 pays sont éloignés et demande plus d’organisation. Les préparations du séjour font entrer d’autres acteurs dans le processus et ce qui a développé ce phénomène partout en Europe.

Les causes du tourisme dentaire en Europe

soins-dentaires-au-niveau-de-l-europe

Le tourisme dentaire en Europe a vu le jour dans les années 2000 avec la crise immobilière aux Etats-Unis, la guerre en Irak et l’augmentation du prix du pétrole. Ce contexte économique n’est pas sans conséquence sur le pouvoir d’achat, et le secteur de la santé en a eu pour son compte. Les patients vont vouloir se faire soigner à moindre coût. Et c’est dans des pays étrangers que cela pourra se faire.

En outre, le développement du secteur de la santé avec la mondialisation a mis en place le système de concurrence dans tous les domaines si bien que le domaine de la santé doit répondre aux exigences du marché. D’où des systèmes de santé complexes qui obligent les patients d’Europe Occidentale à chercher les soins correspondant à leur moyen.

Dans le domaine de la santé dentaire, les britanniques ont été les premiers à pratiquer le tourisme dentaire du fait d’un système de santé qui impose les tarifs aux dentistes. De plus, on constate que ce système public est loin de satisfaire les patients qui doivent attendre très longtemps pour être reçus et les appareils sont d’autant plus obsolètes. En parallèle, les cabinets privés ont des tarifs hors de prix, cependant ils sont mieux équipés. D’où le recours au tourisme dentaire.

Le système de santé français

santé-en-fra,ce

Grâce à la Sécurité Sociale et une assurance maladie complémentaire, les français bénéficient d’une protection si des accidents de travail surviennent, ou en cas de maladie ou changement de statut familial ou à l’arrivée de la retraite.

Dans le secteur dentaire, le nombre de dentistes en France est légèrement en baisse par rapport au nombre d’habitants. Et ils sont mal répartis sur tout le territoire aux dépends des zones rurales. Ce manque fait que les dentistes sont débordés et ne reçoivent plus de nouveaux patients. D’après les études menées dans ce domaine, les dentistes se sont rajeunis et on remarque une féminisation dans le métier. La plus grande faille constatée dans le secteur, c’est la prise de rendez-vous et la liste d’attentes interminable dans certaines villes.

On peut noter aussi qu’en France, le remboursement des actes est bas en comparaison avec la plupart des pays européens. En outre, certains actes, les prothèses et les implants dentaires sont très chers en France.

C’est ainsi que les français sont obligés de recourir aux soins dentaires dans d’autres pays européens où les tarifs sont plus abordables.

Le remboursement des frais médicaux à l’étranger

soins-dentaires-remboursement

L’espace économique Européenne ou l’EEE, permet le remboursement des soins effectués pour tous les patients ressortissants des pays membres de l’EEE et de la Suisse. Les patients en déplacement en Europe bénéficient du même traitement et les mêmes conditions qu’un patient de ces pays.

Il existe deux grands groupes de soins à réaliser sur un patient au cours d’un déplacement dans les pays d’Europe : soins non programmés survenus lors de son voyage et les soins programmés qui sont le but de son déplacement à l’étranger.
Pour les soins prodigués lors d’un séjour dans un pays membre de l’EEE et de la Suisse, la présentation de la Carte Européenne d’Assurance Maladie est exigée pour pouvoir la prise en charge aux mêmes conditions que les ressortissants de ce pays. Le pays d’accueil prend directement en charge les soins et les actes et le pays d’origine le remboursera en retour.

Une autorisation préalable de la Sécurité Sociale est obligatoire pour les soins programmés et si et seulement si ils nécessitent une hospitalisation d’au moins une nuit. Ne sont pas inclus dans cette autorisation les soins ambulatoires dont les soins dentaires.

En dehors des pays de l’EEE et de la Suisse, les patients doivent régler par leurs propres moyens les frais de soins sur place. Les pièces justificatives doivent être conservées pour être présentées à la Caisse d’Assurance Maladie. Les seuls soins pris en charge par la Sécurité Sociale sont les urgences dentaires. Les soins dentaires en dehors des pays membres de l’EEE et de la Suisse ne seront pas remboursés, à l’exception des expatriés et leur famille.

Les destinations phares du tourisme dentaire en Europe

Certains pays comme la Hongrie, l’Espagne et le Portugal profitent du coût de la vie moins cher pour proposer des soins dentaires à moindre prix. La différence de tarifs est considérable dans ces pays en comparaison avec la France. Avec la règlementation instaurée dans tous les pays de l’EEE, la prise en charge est garantie par la Sécurité Sociale et de la mutuelle santé.

Les trois principales destinations du tourisme dentaire répondent à des besoins spécifiques. Les patients vont en Hongrie quand ils ont recours à des soins ou des traitements lourds. Les soins conservateurs sont faits à Budapest. Les touristes vont en Hongrie pour effectuer des soins conservateurs et prothétiques.

La Hongrie, spécialiste du tourisme dentaire

france-hongrie

Bien que les soins bucco-dentaires sont quasi les mêmes en Espagne et en Hongrie, les services ne sont pas les mêmes. En effet, la Hongrie a une longue expérience dans le tourisme dentaire. Il faut dire que depuis des années, le pays accueille des patients de différentes origines en Europe et du monde entier.

Les dentistes hongrois suivent une formation de qualité en ayant accès à de nouvelles techniques en santé dentaire. Les programmes d’étude sont riches et les étudiants ont travaillé dans les pays tels que la France, la Suisse ou l’Allemagne avant d’assurer des postes en Hongrie. Ce qui leur permet d’avoir une expérience du métier plus poussé tout en ayant une connaissance des patients étrangers.