Pourquoi faire une greffe de gencives et comment se déroule l’opération ?

Pourquoi faire une greffe de gencives et comment se déroule l’opération ?

Les raisons qui nous poussent à recourir à une greffe de gencive sont nombreuses mais la raison principale est la récession gingivale. Ce problème touche surtout les fumeurs et les personnes âgées. Il est possible de ralentir les effets de ce problème et de prévenir le déchaussement dentaire. Dentaire-fute.com vous donne toutes les informations concernant cette intervention.

Quand recourir à une greffe de gencives ?

Lorsque vos racines dentaires sont apparentes et que vos gencives se rétractent, vos dents se déchaussent. Dans ce cas votre dentiste recommande une greffe de gencives. Ce problème doit être traité pour éviter les caries dues à l’exposition des racines. Les dents deviennent aussi hypersensibles. C’est aussi un problème esthétique qu’il faut corriger.

Le déchaussement dentaire correspond à une récession gingivale ou parodontale. Les tissus qui protègent et qui soutiennent la dent sont touchés avec la gencive. Les causes principales de ce phénomène sont :

  • L’âge
  • Un traitement orthodontique agressif
  • Un traumatisme
  • Le tabagisme
  • Les mauvaises habitudes comme se ronger les ongles, mâcher du chewing-gum, se brosser les dents trop fort
  • Une mauvaise hygiène dentaire qui provoque une gingivite chronique

Le dentiste évaluera la gravité de la récession des gencives et son évolution avec le temps avant de procéder à une greffe gingivale.

Les contre-indications d’une greffe de gencives

La greffe de gencive est contre-indiquée aux :

  • Diabétiques,
  • Personnes souffrant d’insuffisance respiratoire sévère,
  • Personnes ayant des pathologies cardiovasculaires.

Faites un examen préliminaire si vous souffrez d’une maladie cardiovasculaire.

La greffe de gencives est contre-indiquée si le parodonte est trop touché et si vous présentez une perte osseuse importante. En effet il n’y a pas assez d’os qui puisse soutenir la nouvelle gencive. Une consultation préopératoire permet au dentiste de poser cette contre-indication.

Le tabagisme peut être une contre-indication car fumer avant et après l’intervention a un impact négatif sur l’opération et la greffe.

Le déroulement de l’opération

La greffe gingivale peut se faire dans un cabinet dentaire ou en milieu hospitalier. Elle se déroule sous anesthésie locale. Voici les grandes phases de l’intervention :

  • La préparation de la gencive qui consiste à décoller la gencive avec un bistouri ou avec un décolleur. Cette étape concerne la préparation du site du greffon. Le lambeau gingival va recouvrir le greffon.
  • Le prélèvement du greffon.
  • La pose du greffon et suture.

Lorsque le greffon est mis en place le dentiste va poser un pansement pour fixer le tout en place et protéger des infections.

Avec l’avancée des techniques de greffe des gencives les experts utilisent des greffes de tissu conjonctif et en biomatériaux pour un meilleur rendu esthétique et durable.

Les suites post-opératoires

Reposez-vous après l’opération. Il est déconseillé de pratiquer des sports violents 24 à 48 heures après l’intervention. Prenez des antalgiques ou des anti-inflammatoires si les douleurs sont trop fortes. Si votre joue gonfle utilisez un pain de glace.

Evitez les bains de bouche même s’il a des saignements parce que ça va faire bouger le greffon. Dans ce cas, mordre une compresse stérile est préférable.

Protégez le greffon en évitant de manger du côté où se trouve le greffon. Les plats trop chauds et trop froids sont déconseillés. Ne mangez pas d’aliments acides et vinaigrés. Ne brossez pas les dents de ce côté pendant les jours qui suivent l’opération.

Une visite de contrôle se fait une semaine après l’intervention. Il vérifiera lors de cette visite si la greffe prend bien et que la cicatrisation se passe bien. Il faut 3 à 4 mois pour que la greffe se cicatrise complètement.

Suivez avec précaution le protocole post-opératoire émis par votre dentiste. Vous éviterez les complications et votre opération sera un succès. Le taux de réussite d’une greffe de gencives est élevé mais souvent compromis par le non-respect des soins post-opératoires. La reprise du tabagisme est une des raisons principales de l’échec d’une telle opération.

Le coût d’une greffe de gencive

Les chirurgiens-dentistes fixent le prix d’une greffe de gencives. C’est une opération hors nomenclature par la Sécurité Sociale. Le chirurgien-dentiste prend en compte la gravité du déchaussement gingival et du nombre de gencives à traiter. La technique utilisée compte dans l’honoraire du chirurgien-dentiste.

Comparez les prix avant de faire l’opération. Le coût d’une greffe de gencives est compris entre 200 et 500 euros.

Remboursement d’une greffe de gencive

Comme c’est un acte hors nomenclature, la greffe de gencive n’est pas remboursée par l’assurance maladie. Demandez plutôt conseil à votre mutuelle concernant les conditions de remboursement. Certaines mutuelles couvrent l’intégralité de l’opération tandis que d’autres vous proposent un forfait annuel fixe.

Avant de prendre une décision, renseignez-vous et comparez les offres des assurances complémentaires.

Conclusion

Si vous présentez une récession gingivale ou que votre dent risque de tomber ou par souci esthétique et fonctionnel votre chirurgien-dentiste peut vous proposer une greffe de gencive. Cette opération est pratiquée sur les personnes qui ont perdu une quantité importante de tissu parodontal.

Les techniques de greffe de gencive ont beaucoup évolué et les résultats connaissent un taux de réussite important et durable. Avant de vous lancer, renseignez-vous et parlez-en à votre dentiste pour de plus amples informations.