Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l’anesthésie dentaire

Tout ce que vous avez toujours voulu savoir sur l’anesthésie dentaire

Vous avez rendez-vous chez le dentiste pour une extraction de dent mais vous avez une peur bleue des seringues. Ne vous inquiétez plus car il existe des solutions pour parer à votre crainte. Des méthodes et des techniques ont été inventées par les chercheurs pour atténuer l’inconfort dû à la piqûre. L’injection peut même être évitée ou remplacée. Dentaire Futé vous informe sur tout ce que vous devez savoir sur l’anesthésie dentaire et les solutions à votre disposition pour vous préparer au mieux à votre rendez-vous chez le dentiste.

L’anesthésie locale dentaire

L’anesthésie locale en dentisterie est la pratique la plus courante pour les soins et les traitements dentaires. Il est très rare qu’un dentiste ait recours à l’anesthésie générale pour des interventions courantes en cabinet. Mais vous ne serez jamais confronté à des procédures qui vous blesseront ou qui risquent de vous traumatiser à vie.

Définition et fonctions de l’anesthésie locale dentaire

L’anesthésie locale dentaire vise à stopper les terminaisons nerveuses et les signaux de douleur de la dent. Pour cela le produit anesthésiant engourdit le nerf qui nourrit la dent et les tissus qui l’entourent pendant un certain temps.

L’anesthésie locale permet d’éliminer et d’atténuer la douleur liée à un traitement dentaire. C’est une procédure réversible et le patient est conscient durant la durée de l’intervention.

Le produit anesthésiant contient de l’adrénaline qui a un effet vasoconstricteur qui permet de diminuer la perte de sang, d’intensifier la concentration du produit en local et de bloquer sa propagation dans d’autres zones. Le produit anesthésiant local utilise des molécules qui se terminent « -caïne » comme ropivacaïne ou la lidocaïne.

Rassurez-vous les dentistes savent exactement où piquer pour chaque intervention dentaire. Il va endormir temporairement et localement chaque type de nerf dentaire.

Chaque intervention a son type d’anesthésie locale

Lorsque votre dentiste travaille sur une de vos dents, il va piquer l’apex. C’est la zone qui se trouve sur la racine de la dent. C’est à cet endroit que les vaisseaux nerveux passent dans la dent jusqu’à la pulpe. Si le dentiste intervient sur plusieurs dents ou sur toute une zone, il va faire une injection.

  • L’anesthésie péri-apicale/para-apicale consiste à faire une injection à travers la gencive en regard de l’apex. Les anesthésies apicales ne sont pas utilisées sur les molaires et ne sont généralement pas douloureuses.
  • L’anesthésie intrapulpaire se fait directement dans la pulpe dentaire. Elle est utilisée pour dévitaliser les dents. La dévitalisation dentaire est douloureuse.
  • L’anesthésie loco-régionale est une injection utilisée pour les molaires. Il s’agit d’endormir le nerf mandibulaire pour pouvoir travailler sur les molaires, les pré-molaires et sur toutes les dents d’une demi-arcade. L’anesthésie loco-régionale est utilisée aussi pour l’extraction des dents de sagesse. C’est anesthésie qui cause l’engourdissement de la bouche. Vous aurez du mal à boire pendant quelques heures après l’intervention.
  • L’anesthésie transcorticale ou ostéoentrale consiste à faire une injection dans l’os spongieux à côté de l’apex. Cette anesthésie peut endormir plusieurs dents en même temps sans causer la paralysie de vos lèvres ou de votre bouche après l’intervention.

La durée d’une anesthésie locale

Les nerfs sont insensibles après 1 à 2 minutes après l’injection de l’anesthésie locale. Elle est effective pendant 30 minutes en moyenne. Ces durées peuvent être plus longues lorsque le dentiste utilise une anesthésie loco-régionale et elle ne fait effet qu’après 15 minutes.

Pour éviter les douleurs et le réveil des nerfs pendant l’intervention, l’injection de l’anesthésie para-apicale pour une extraction dentaire s’accompagne par des infiltrations dans la muqueuse du palais ou dans le septum interdentaire.

Utilisation de l’anesthésie générale pour extraire une dent de sagesse

L’anesthésie générale vise à endormir complètement notre cerveau avec un médicament narcotique. L’utilisation de l’anesthésie générale est la pratique d’une narcose. Vous ne ressentez plus rien et il n’y a aucun risque que vous soyez réveillé par la douleur pendant l’acte grâce à l’anesthésie générale.

Même pour extraire une dent de sagesse l’anesthésie générale n’est pas conseillée. En effet, elle est risquée pour le patient. Dans ce cas votre dentiste peut pratiquer à l’extraction de votre dent de sagesse en 2 temps si nécessaire.

L’anesthésie générale est utilisée si :

  • Vous ne supportez pas les actes chirurgicaux en fauteuil. Dans ce cas, vous pouvez avoir des nausées. Les handicapés mentaux et physiques qui présentent une contre-indication peuvent y avoir recours.
  • Intervention d’urgence sur plusieurs foyers infectieux ou extraction de plusieurs dents de sagesse en même temps.
  • Allergie aux éléments du produit anesthésiant ou résistance à l’anesthésie

Le chirurgien-dentiste demandera votre accord signé et vous expliquera les risques encourus en utilisant l’anesthésie générale.

Effets secondaires de l’anesthésie dentaire

Anesthésie locale

Il y a des effets indésirables suite à l’injection d’une anesthésie locale mais ils sont sans gravité et rares.

  • Réactions allergiques au produit anesthésiant ou à l’adrénaline. Les dentistes savent gérer de telles situations.
  • Intolérance à l’adrénaline : tremblements, hypoglycémie, palpitation et augmentation du rythme cardiaque. Informez votre dentiste de votre état de santé à l’avance.
  • Problèmes liés à la paralysie de la bouche : engourdissements qui peuvent vous pousser à vous mordre la lèvre ou la langue.
  • Hématomes ou douleurs : l’aiguille a touché un vaisseau sanguin ou le nerf mais ces réactions disparaissent assez vite.

Anesthésie dentaire chez une femme enceinte

Une femme enceinte ou allaitante peut recevoir une injection d’anesthésie locale. Mais votre dentiste tiendra compte de vos antécédents médicaux et d’autres maladies qui surviennent durant la grossesse telles que le diabète gestationnel ou les problèmes cardiaques.

Effets secondaires de l’anesthésie locale chez les enfants

Les enfants peuvent présenter plus de réactions face aux anesthésies locales. Ils ont un rythme cardiaque plus élevé et ont une faible concentration de protéines dans le sang. Des accidents peuvent survenir après l’acte tels que la morsure des lèvres et des joues.

Les enfants sont plus angoissés que les adultes face à l’injection du produit. Cette angoisse impacter sur la durée de l’intervention. Le dentiste peut pratiquer des méthodes qui atténuent la douleur avant de piquer.

Effets secondaires de l’anesthésie générale dentaire

L’utilisation de l’anesthésie générale est très risquée c’est pourquoi elle est rarement utilisée dans les interventions dentaires. Elle est dangereuse pour les personnes âgées, les enfants ou les personnes ayant des maladies chroniques. Quels sont ces risques ?

  • Amnésie
  • Somnolence
  • Confusion
  • Vertiges
  • Tremblements
  • Nausées
  • Frissons
  • Vomissements
  • Engourdissements
  • Hypertension
  • Troubles cardiaques
  • Troubles respiratoires
  • Allergies

Méthodes d’accompagnement face à l’anesthésie locale

Des méthodes et des techniques existent pour vous aider à mieux vivre l’intervention qui nécessite une injection d’anesthésie locale. Elles sont là pour vous accompagner dans la gestion de la douleur. Il y a des stratégies qui visent à adoucir ou à remplacer les injections dans les cabinets dentaires.

La pré-anesthésie ou l’anesthésie de surface

Elle est très utilisée pour les enfants et les personnes très angoissées. Cette pratique consiste à insensibiliser la muqueuse avant la piqûre. Le dentiste utilise un spray ou un gel anesthésique à l’endroit de l’injection. Il peut aussi utiliser un spray cryogénique pour insensibiliser les récepteurs sensibles de la muqueuse grâce à un froid intense. Cette méthode peut être utilisée pour crever un léger abcès ou pour enlever une dent de lait ou dent qui peut tomber à tout moment.

L’hypnose

C’est une méthode très utilisée chez les enfants et les personnes anxieuses. L’hypnose vous permet de détendre et de vous relaxer en créant une ambiance apaisante. Vous allez ainsi lâcher prise en ayant un contrôle sur votre rythme cardiaque. Les risques et les effets secondaires de l’injection sont moindres.

La pré-médication

Le dentiste vous prescrit à l’avance des médicaments qui vous aident à vous relaxer avant l’intervention. Vous serez plus détendu grâce aux sédatifs et anxiolytiques.

Le gaz MEOPA

Il est très utilisé aux Etats-Unis et commence à se vulgariser en France. Le protoxyde d’azote est mélangé à de l’oxygène est posé sur le nez pour être inhalé. Vous ressentez une sensation d’apaisement immédiate. Vous êtes conscient et vous avez le contrôle sur vos gestes tout en étant joyeux et détendu. Il convient aux enfants et aux personnes anxieuses et angoissées. Le gaz MEOPA est utilisé pour les interventions peu douloureuses.

L’anesthésie sans piqûre

Il y a deux méthodes qui sont peu répandues en France : l’hypnose anesthésiante et l’iontophorèse.

  • l’hypnose anesthésiante occupe votre esprit dans la suggestion hypnotique. L’hypnose aide à la production d’endorphines qui ont un effet analgésique puissant. Le dentiste et son assistant sont formés à cette discipline. L’hypnose anesthésiante peut remplacer les injections.
  • l’iontophorèse ou l’anesthésie médicamenteuse sans injection consiste à appliquer le produit anesthésiant sous forme de gel directement sur la gencive. Le produit passe rapidement à travers la gencive grâce à un courant électrique de faible intensité. L’effet anesthésiant dure plus longtemps et agit plus rapidement. L’utilisation de cette technique limite les risques d’infection et de contamination.

Conclusion

L’anesthésie locale dentaire a évolué pour supporter les douleurs liées aux actes dentaires. Il existe actuellement des méthodes qui accompagnent et qui aident à surmonter la peur de l’injection.