Tour d’horizon de ce qu’il faut savoir avant de se faire poser un implant dentaire

Une des solutions pour remplacer une dent manquante est la pose d’un implant dentaire. C’est un cylindre en titane qu’on insère dans l’os de la mâchoire sur lequel sera fixé une fausse dent appelée couronne. L’implant remplace la racine naturelle de la dent (qui peut avoir déjà été extraite, compromise par un traumatisme, une infection ou une maladie parodontale). Cette intervention fiable bien que conséquente doit être réfléchie.
A l’inverse, le chirurgien-dentiste ne préconisera pas la pose d’un implant si la racine peut être conservée. Il faut bien différencier implant et prothèse dentaire : l’implant étant un point d’ancrage à une prothèse fixe.

Pour quelles raisons poser un implant dentaire ?

Lorsqu’une ou plusieurs dents sont extraites, le chirurgien-dentiste peut proposer la pose d’un implant. Outre les raisons d’esthétique, l’implant va permettre au patient de mastiquer de manière confortable et éviter que les dents adjacentes se surélèvent en compensant.

Question douleur ?

Une anesthésie locale est réalisée lors de l’intervention. Celle-ci sera donc sans douleur.

Se faire poser un implant : quand et qui consulter ?

Pour déterminer si la pose d’un implant est envisageable, le dentiste réalisera un examen médical et une radio panoramique ou encore un scanner de la mâchoire. S’il y a des soins à faire sur des dents ou les gencives, ils devront être réalisés au préalable pour que la bouche soit saine au moment de l’intervention. L’hygiène dentaire devra être impeccable pour réduire les risques d’infection et d’échec de l’implantation.
La pose d’un implant peut être réalisée immédiatement après l’extraction d’une dent pour des raisons esthétiques, mais généralement on attend la cicatrisation de l’os pour planifier l’intervention.

Si plusieurs dents sont manquantes

Les implants permettent de pallier un édentement partiel ou total (toute la mâchoire supérieure ou inférieure). Il ne sera pas nécessaire de placer un implant pour chaque dent manquante : en effet deux implants peuvent stabiliser un dentier mobile. Toutefois, la pose d’implants reste coûteuse. Le chirurgien-dentiste devra donc vous présenter l’ensemble des possibilités de traitement pour que vous puissiez choisir de façon éclairée.

Les avantages de l’implant par rapport au bridge

Il existe une différence entre l’implant qui fait office de racine et le bridge qui est une prothèse. Il y a deux avantages à faire poser un implant : il a une durée de vie plus importante que le bridge et il évite d’avoir à toucher aux dents adjacentes. En effet, ces dernières doivent souvent être dévitalisées lors d’une pose de bridge ce qui les sensibilise.

Qui peut poser un implant dentaire ?

Tous les chirurgiens-dentistes et stomatologistes peuvent réaliser la pose d’implants mais il vaut mieux privilégier les professionnels qui le font régulièrement.
Vous pouvez, par exemple, demander à votre dentiste s’il a un diplôme ou une formation en implantologie et le nombre d’implants qu’il pose chaque année. En plus, veillez à ce que le devis comporte en plus du montant des honoraires : le descriptif complet du traitement, le nombre d’implants, la marque et la nature des matériaux, les risques encourus et les alternatives possibles.

Déroulé d’une pose d’un implant dentaire

En fonction de la complexité de la pose (le nombre d’implants, leur localisation, le volume d’os disponible, etc), la durée de l’intervention variera.
Au cabinet dentaire, l’intervention aura lieu au bloc ou dans une pièce dédiée. Suite à l’anesthésie locale, le chirurgien entaillera la gencive pour creuser l’os de la mâchoire avec une fraise. Il posera ensuite l’implant dans l’emplacement créé et refermera à l’aide de deux points de suture. Pour des raisons esthétiques une prothèse provisoire peut être posée. On laissera ensuite la plaie cicatriser pendant 2 à 4 mois pour que l’os se reforme. On appelle cela l’ostéo-intégration. C’est seulement à l’issue de ce processus que la dent artificielle pourra être posée sur l’implant.

Si l’os de la mâchoire n’est pas assez profond

Dans ce cas une greffe osseuse peut être nécessaire. Suite à l’extraction d’une dent, une partie de l’os peut être endommagée et l’os a aussi tendance à s’amincir. S’il manque peu d’os, on pourra utiliser des biomatériaux synthétiques ou de l’os humain de banque pour combler l’espace. Par contre, dans le cas où il faudrait beaucoup d’os, il faudra en prélever au niveau des dents de sagesse du bas ou au niveau de l’os du crâne ou de la hanche du patient. Une hospitalisation et une anesthésie générale seront alors nécessaires. Le praticien fixera ensuite l’os avec des vis qui seront retirées lors de l’implantation. Évidemment, lorsqu’une greffe osseuse intervient, la chirurgie est alourdie et les délais sont allongés. Le risque d’échec de l’implantation est également plus élevé.

Un long processus

La pose d’un implant dentaire peut durer de quelques semaines à plus d’un an. Il y a plusieurs temps forts dans le processus : le diagnostic et le bilan, en cas d’extraction de dent, le temps de cicatrisation et enfin l’installation de la fausse dent deux à six mois après l’implantation. En cas de greffe osseuse, il faut ajouter six mois supplémentaires.
Pour réduire ces délais, certains chirurgiens-dentistes vont poser l’implant immédiatement après l’extraction ou installer la fausse dent le jour de l’implantation. Mais attention, dans la majorité des cas, la bouche n’est pas totalement saine, il vaut donc mieux faire preuve de patience.

Point sur les contre-indications et les précautions

Il existe deux types de contre-indications :

  • « Locales » lorsqu’elles concernent la quantité ou la qualité de l’os,
  • « Générales » en cas de grossesse, de maladies cardiaques, de maladie osseuse, de diabète mal contrôlé, de chimiothérapie ou de traitement immuno-suppresseur après une greffe d’organe.

Il faudra redoubler de vigilance en cas de traitement anti-plaquettaire ou d’ostéoporose car ici la mâchoire peut être fragilisée.
Si vous êtes un grand fumeur et qu’un praticien accepte la pose d’implant dans votre cas, vous devrez arrêter de fumer transitoirement. En effet le tabagisme freine la cicatrisation et le risque d’échec de l’intégration osseuse des implants est beaucoup plus élevé. Par contre, l’âge n’est aucunement une contre-indication.

Existe-t-il des complications ou des risques d’échec ?

Toute intervention comporte des risques, il faut donc prendre le temps d’y réfléchir.
Dans notre cas, une lésion d’un nerf ou d’une artère qui pourra provoquer une hémorragie peut arriver. C’est pourquoi, il est important que vous soyez informés de tous les risques possibles mais aussi des traitements alternatifs.
1% des patients présentent des douleurs lancinantes ou une perte de sensibilité au niveau du visage. Ce problème rare survient lorsque l’implant est accidentellement positionné sur des nerfs, artères ou veines. Privilégiez un praticien bien équipé en imagerie qui sera à même d’anticiper ce genre de soucis.

Radiologie pour implant dentaire

Un rejet est-il possible ?

Le taux d’échec de l’implantation reste très faible : de 3 à 4%. Dans ces cas, l’implant ne tient pas, on le sent bouger, le site s’infecte et devient douloureux. La plupart du temps, cela s’explique par une dent mal soignée (des bactéries étaient présentes au moment de l’opération) ou un os surchauffé lorsque le dentiste a creusé l’espace avec sa fraise. L’os aura alors besoin de se reconstruire pendant un mois et demi car il n’est plus capable d’adhérer à l’implant. L’hygiène dentaire doit être irréprochable, une autre cause d’échec étant les dents mal entretenues. Bien évidemment, si l’implant ne tient pas, se casse sans raison ou s’il s’agit d’une erreur du chirurgien, l’implant sera reposé à sa charge.

Aspect financier : coût moyen et remboursement

Pour la pose d’un implant, comptez entre 800 et 2 000 €. A cela, il faudra ajouter entre 500 et 1 000 € par couronne et 300 à 500 € par pilier surimplant (qui fait la jonction entre les deux). Les tarifs sont librement fixés par les praticiens ce qui explique les variations de prix.

Pourquoi est-ce si onéreux ?

  • Le matériau de l’implant a un coût élevé. A cela s’ajoute le prix des vis et l’utilisation de métaux précieux comme l’or.
  • Comme une intervention chirurgicale est nécessaire pour creuser dans l’os de la mâchoire, il faut un plateau technique plus important et beaucoup de matériaux sont à usage unique ou à renouveler souvent.
  • Le prix intègre aussi les risques infectieux et hémorragiques qui sont plus importants que pour d’autres actes dentaires.

Comme les tarifs sont libres, ils varient en fonction des matériaux utilisés, des techniques opératoires, des régions et des praticiens.
Demandez un devis indiquant le prix final avant de vous engager. À noter, certains dentistes proposent des règlements en plusieurs fois.
Les implants dentaires ne sont pas remboursés par la sécurité sociale, les bridges le sont. Renseignez-vous auprès de votre mutuelle, certaines remboursent partiellement l’acte sur la base d’un forfait.

Articles récents
Tout savoir sur les douleurs liées aux implants dentaires

Tout savoir sur les douleurs liées aux implants dentaires

Vous envisagez de vous faire poser des implants dentaires, mais vous vous inquiétez des éventuelles douleurs que cela pourrait causer...
Soins dentaires à l’étranger : Les 8 choses à savoir

Soins dentaires à l’étranger : Les 8 choses à savoir

L’idée de se rendre à l’étranger pour des soins dentaires, autrefois considérée comme une option marginale, gagne aujourd’hui en popularité....
Les prix avantageux des dentistes en Hongrie : comprendre et choisir judicieusement

Les prix avantageux des dentistes en Hongrie : comprendre et choisir judicieusement

Les tarifs des dentistes en Hongrie sont réputés pour être extrêmement compétitifs, attirant ainsi de nombreux patients internationaux en quête...
Couronne zircone ou céramique, avantages et inconvénients

Couronne zircone ou céramique, avantages et inconvénients

Les couronnes dentaires sont des restaurations prothétiques utilisées pour restaurer la forme, la taille, et la fonction des dents endommagées....
Le Passeport Implantaire : Un Guide Essentiel pour les Patients Français Recevant des Soins Dentaires à l’Étranger

Le Passeport Implantaire : Un Guide Essentiel pour les Patients Français Recevant des Soins Dentaires à l’Étranger

Dans un monde de plus en plus globalisé, le tourisme médical est en plein essor, et les soins dentaires à...